Cit� scolaire

Fermer D�couvrir la cit� scolaire

Fermer Cit� scolaire

Fermer R�glements

Fermer Lyc�e

Fermer Section Professionnelle

Fermer Coll�ge

Fermer SEGPA

Fermer Ulis

Fermer C.I.O.

Fermer Enseignant R�f�rent scolarisation des �l�ves handicap�s

Fermer Historique de la Cit� scolaire Alcide Dusolier

Fermer Articles de presse

Accompagnement personnalis� 6�me
Sant�/S�curit�/Pr�vention
Vie Ulis Coll�ge
Fran�ais Litt�rature Arts
Bac Pro
Maths
Histoire-Geo
SVT / Sciences Phys.
Historique de la Cit� scolaire Alcide Dusolier - Qui �tait Alcide Dusolier ?

QUI ETAIT ALCIDE DUSOLIER ?

Pr�sident du groupe de l�union r�publicaine � la chambre des d�put�s, il soutient Gambetta [...] pour faire voter les lois organisant l��cole publique, demandant la s�paration de l��glise et de l��tat avec un talent d�orateur reconnu.
Il avait assur� la promotion de l��cole primaire sup�rieure, pr�curseur du lyc�e. Sa ville natale reconnaissante ne pouvait faire meilleur choix en donnant son nom � cette cit� scolaire.



alcide.jpgN� � Nontron en 1836 d�un p�re avocat, brillant �l�ve au coll�ge J�suite de Pons, puis licenci� en droit � la facult� de Paris en 1860, Alcide Dusolier fr�quente les gens des lettres et des �tudiants r�publicains oppos�s � l�empire.

Il se lance dans la critique litt�raire et politique attendant de Sainte-Beuve � la prochaine ex�cution des trissotins litt�raires � et d�fendant le romantisme � qui implique que le style n�existe pas plus sans l�id�e que l�id�e sans le style �.

A Barbey d�Aurevilly qui a de barbare le go�t des hyperboles et des couleurs voyantes, l�amour des phrases et des coutumes emphatiques -il en a aussi la casuistique raffin�e- il reproche son engagement catholique et de vouloir � apr�s la d�claration des droits de l�homme, faire la d�claration des droits de Dieu �.

Son admiration va � Champfleury, "cet Hoffman � la Fran�aise qui choisit ses h�ros parmi les musiciens, sachant bien que la musique, qui violente les nerfs et surexcite parfois jusqu�aux larmes les organismes d�licats, pr�pare admirablement � l�illusion".

MAJORAL EN 1876

Par contre, quelle s�v�rit� avec Leconte de l�Isle qui donne une versification savante et sonore qui est un excellent moyen de raffiner sur la torture c�r�brale inflig�e aux malheureux gosses.

Flaubert non plus n�est pas �pargn� ; si Alcide Dusolier se f�licite que les bourgeois bien pensants soient scandalis�s par Mme Bovary, il parle � d�une veuve forte, mais pas d�une �uvre belle o� il y a plus de volont� que de g�nie �.

Quant � � Salambo �, c�est pour lui une chose absurde de la fantaisie arch�ologique et � si les tableaux sont brillants, il leur manque le trait de lumi�re pour les �clairer �.

Il reproche � Baudelaire son satanisme et son obscurit� mystique, lui reconna�t une langue serr�e, �nergique et color�e, un vrai style de cristal, et conclut : � Baudelaire est un Boileau hyst�rique �.

Enfin, Alcide Dusolier sait gr� � F. Mistral de vouloir �manciper la province et d��crire en occitan, � cette langue qui convient merveilleusement au peuple ardent qui la parle, au paysage �clatant qu�elle d�crit ". Il fut �lu en 1876 majoral du f�librige.

C�est gr�ce � lui que � le Moulin du Frau � et � Jacquou le Croquant �, de son ami Franc-ma�on Eug�ne Le Roy, furent connus et �dit�s � Paris.

L�AMI DE HAUTEFAYE

Membre de la loge ma�onnique, l�Avenir de Nontron en 1870, l�engagement politique d�Alcide Dusolier est total contre Napol�on III et le cl�ricalisme qui maintient � l�individu � dans une �troite cour de prison intellectuelle �.

Il se bat pour la d�centralisation, le droit de r�union, la libert� de la presse, l�instruction publique, ce qui fait de lui un candidat un r�publicain id�al. Apr�s la d�faite de 1870 qui commente � propos de l�affaire Hautefaye, o� son camarade de classe � Pons, Alain de Moneys, fut lapid� et br�l� vif par une population d�cha�n�e criant �vive l�empereur �, il devint sous pr�fet �ph�m�re de Nontron, puis secr�taire de son ami Gambetta.

S�il est �lu conseiller municipal a plusieurs reprises entre 1870 et 1880, soit d�opposition avec Mazerat, maire, soit majoritaire avec Pecon Laugerie, la r�gion rest�e farouchement bonapartiste le rejeta dans les scrutins nationaux jusqu�en 1881 o� il est �lu d�put� de la Dordogne en battant le bonapartiste sortant Sarlande. Il avait auparavant conquis le si�ge de conseiller g�n�ral face � son fr�re Emile �galement bonapartiste.

PR�CURSEUR DU LYC�E

Pr�sident du groupe de l�union r�publicaine � la chambre des d�put�s, il soutient Gambetta contre Clemenceau et Jules Ferry pour faire voter les lois organisant l��cole publique, demandant la s�paration de l��glise et de l��tat avec un talent d�orateur reconnu.

Devenu s�nateur en 1885, r��lu en 1894 et 1903, il pr�sidera bien s�r le groupe de l�Union r�publicaine. Membre de la commission d�instruction de la Haute Cour de justice lors de l�affaire Boulanger en 1889, rapporteur du projet de loi cr�ant les caisses d��pargne en 1895, il fut nomm� questeur en 1897, va r�sider au palais du Luxembourg avec la responsabilit� de l�administration.

Officier d�Acad�mie, le chevalier de la l�gion d�honneur, il se retire dans son ch�teau de Beaurecueil pour y d�c�der le 11 mai 1918, � l�age de 82 ans.

Alcide Dusolier a v�cu avec passion cette p�riode charni�re de notre histoire qui vit la difficile mais d�finitive mise en place de la R�publique pour laquelle il s�est battu avec acharnement.

Il avait assur� la promotion de l��cole primaire sup�rieure, pr�curseur du lyc�e. Sa ville natale reconnaissante ne pouvait faire meilleur choix en donnant son nom � cette cit� scolaire. Une assistance nombreuse, attentive et int�ress�e ne m�nagea pas ses applaudissements et f�licitations � l�expos� fouill� de Robert Faymendie et � son �norme travail de recherches.


Date de cr�ation : 22/02/2008 @ 08:31
Derni�re modification : 05/07/2014 @ 14:53
Cat�gorie : Historique de la Cit� scolaire Alcide Dusolier
Page lue 5838 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article


Recherche



S'inscrire

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 342 membres


Connect�s :

( personne )
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Segpa
C.D.I.
Langues
Eco Ecole
Vie Cit� Scolaire
^ Haut ^