Cit� scolaire

Fermer D�couvrir la cit� scolaire

Fermer Cit� scolaire

Fermer R�glements

Fermer Lyc�e

Fermer Section Professionnelle

Fermer Coll�ge

Fermer SEGPA

Fermer Ulis

Fermer C.I.O.

Fermer Enseignant R�f�rent scolarisation des �l�ves handicap�s

Fermer Historique de la Cit� scolaire Alcide Dusolier

Fermer Articles de presse

Accompagnement personnalis� 6�me
Sant�/S�curit�/Pr�vention
Vie Ulis Coll�ge
Fran�ais Litt�rature Arts
Bac Pro
Maths
Histoire-Geo
SVT / Sciences Phys.
Projets Bac pro - Histoire du lyc�e

 

 

Qui �tait Alcide Dusolier ?

Qui �tait Alcide Dusolier ?
Construction du lyc�e de Nontron
Inauguration

 
 

 

QUI ETAIT ALCIDE DUSOLIER ?

alcide.jpgN� � Nontron en 1836 d�un p�re avocat, brillant �l�ve au coll�ge J�suite de Pons, puis licenci� en droit � la facult� de Paris en 1860, Alcide Dusolier fr�quente les gens des lettres et des �tudiants r�publicains oppos�s � l�empire.

Il se lance dans la critique litt�raire et politique attendant de Sainte-Beuve � la prochaine ex�cution des trissotins litt�raires � et d�fendant le romantisme � qui implique que le style n�existe pas plus sans l�id�e que l�id�e sans le style �.

A Barbey d�Aurevilly qui a de barbare le go�t des hyperboles et des couleurs voyantes, l�amour des phrases et des coutumes emphatiques -il en a aussi la casuistique raffin�e- il reproche son engagement catholique et de vouloir � apr�s la d�claration des droits de l�homme, faire la d�claration des droits de Dieu �.

Son admiration va � Champfleury, "cet Hoffman � la Fran�aise qui choisit ses h�ros parmi les musiciens, sachant bien que la musique, qui violente les nerfs et surexcite parfois jusqu�aux larmes les organismes d�licats, pr�pare admirablement � l�illusion".

MAJORAL EN 1876

Par contre, quelle s�v�rit� avec Leconte de l�Isle qui donne une versification savante et sonore qui est un excellent moyen de raffiner sur la torture c�r�brale inflig�e aux malheureux gosses.

Flaubert non plus n�est pas �pargn� ; si Alcide Dusolier se f�licite que les bourgeois bien pensants soient scandalis�s par Mme Bovary, il parle � d�une veuve forte, mais pas d�une �uvre belle o� il y a plus de volont� que de g�nie �.

Quant � � Salambo �, c�est pour lui une chose absurde de la fantaisie arch�ologique et � si les tableaux sont brillants, il leur manque le trait de lumi�re pour les �clairer �.

Il reproche � Baudelaire son satanisme et son obscurit� mystique, lui reconna�t une langue serr�e, �nergique et color�e, un vrai style de cristal, et conclut : � Baudelaire est un Boileau hyst�rique �.

Enfin, Alcide Dusolier sait gr� � F. Mistral de vouloir �manciper la province et d��crire en occitan, � cette langue qui convient merveilleusement au peuple ardent qui la parle, au paysage �clatant qu�elle d�crit ". Il fut �lu en 1876 majoral du f�librige.

C�est gr�ce � lui que � le Moulin du Frau � et � Jacquou le Croquant �, de son ami Franc-ma�on Eug�ne Le Roy, furent connus et �dit�s � Paris.

L�AMI DE HAUTEFAYE

Membre de la loge ma�onnique, l�Avenir de Nontron en 1870, l�engagement politique d�Alcide Dusolier est total contre Napol�on III et le cl�ricalisme qui maintient � l�individu � dans une �troite cour de prison intellectuelle �.

Il se bat pour la d�centralisation, le droit de r�union, la libert� de la presse, l�instruction publique, ce qui fait de lui un candidat un r�publicain id�al. Apr�s la d�faite de 1870 qui commente � propos de l�affaire Hautefaye, o� son camarade de classe � Pons, Alain de Moneys, fut lapid� et br�l� vif par une population d�cha�n�e criant �vive l�empereur �, il devint sous pr�fet �ph�m�re de Nontron, puis secr�taire de son ami Gambetta.

S�il est �lu conseiller municipal a plusieurs reprises entre 1870 et 1880, soit d�opposition avec Mazerat, maire, soit majoritaire avec Pecon Laugerie, la r�gion rest�e farouchement bonapartiste le rejeta dans les scrutins nationaux jusqu�en 1881 o� il est �lu d�put� de la Dordogne en battant le bonapartiste sortant Sarlande. Il avait auparavant conquis le si�ge de conseiller g�n�ral face � son fr�re Emile �galement bonapartiste.

PR�CURSEUR DU LYC�E

Pr�sident du groupe de l�union r�publicaine � la chambre des d�put�s, il soutient Gambetta contre Clemenceau et Jules Ferry pour faire voter les lois organisant l��cole publique, demandant la s�paration de l��glise et de l��tat avec un talent d�orateur reconnu.

Devenu s�nateur en 1885, r��lu en 1894 et 1903, il pr�sidera bien s�r le groupe de l�Union r�publicaine. Membre de la commission d�instruction de la Haute Cour de justice lors de l�affaire Boulanger en 1889, rapporteur du projet de loi cr�ant les caisses d��pargne en 1895, il fut nomm� questeur en 1897, va r�sider au palais du Luxembourg avec la responsabilit� de l�administration.

Officier d�Acad�mie, le chevalier de la l�gion d�honneur, il se retire dans son ch�teau de Beaurecueil pour y d�c�der le 11 mai 1918, � l�age de 82 ans.

Alcide Dusolier a v�cu avec passion cette p�riode charni�re de notre histoire qui vit la difficile mais d�finitive mise en place de la R�publique pour laquelle il s�est battu avec acharnement.

Il avait assur� la promotion de l��cole primaire sup�rieure, pr�curseur du lyc�e. Sa ville natale reconnaissante ne pouvait faire meilleur choix en donnant son nom � cette cit� scolaire. Une assistance nombreuse, attentive et int�ress�e ne m�nagea pas ses applaudissements et f�licitations � l�expos� fouill� de Robert Faymendie et � son �norme travail de recherches.

CONSTRUCTION DU LYCEE DE NONTRON 

lycee.jpg


D�cret n� 264 de la s�ance du 18 juin 1959.

L�an mille neuf cent cinquante neuf, le dix huit juin � onze heures, le conseil municipale de la commune de Nontron, s�est r�uni au lieu ordinaire de ses s�ances sur la convocation du maire, �taient pr�sents : M. le Maire LAFOREST Henry, Maire CHABAUD �lue 1er adjoint, COULAUD Adrien 2eme adjoint, JARDRE Joseph , LANNET Henri, HURAUD Paul, MOREAU Jean, ROUSSET, PETIT Fran�ois, MAZERAT Roland, PETIT Andr�, DESPORT Maxime, BORIS L�andre, PELISSOY Abel, AUGERE D�sire.
Absents : M. LAGARDE Henri, PORTANIER Marcel, MAZIERE Henri et Mlle HALLARY Suzanne.

M. HUBAUD Paul ayant obtenu la majorit� des suffrages a �t� d�sign� pour remplir ces fonctions qu�il a accept�es. Monsieur le Pr�sident a ouvert la s�ance et a expos� ce qui suit :

Le Maire donne connaissance au conseil Municipale des termes d�un projet de convention qui lui a �t� adress� par monsieur le Pr�fet de la Dordogne, relativement � la construction du futur Lyc�e Moderne Mixte de Nontron et qui doit �tre sign� par Monsieur le Pr�fet de la Dordogne, repr�sentant monsieur le Ministre de l�Education Nationale d�une part.

Cette convention a pour but de fixer les conditions dans lesquelles sera r�alis�e la construction du Coll�ge Mixte de Nontron. Les principaux titres de cette convention se rapportent � la d�termination du terrain sur lequel cette construction doit �tre �difi�e, � la d�signation des ma�tres de l�ouvrage au r�glement applicable aux march�s et � leur approbation, � la r�partition des charges, � la r�partition d�avenants se rapportant au co�t et � la r�partition des travaux nous avons compris dans l�estimation globale, au paiement des travaux, � l�ex�cution des travaux de d�coration � affectation des traitements, et � l�approbation de la dite convention.

Le Conseil Municipal, en ayant d�lib�r�, autorise le Maire � signer cette convention au nom de la commune de Nontron et le charge de la transmettre accompagn�e de la pr�sente d�lib�ration � Monsieur le pr�fet de la Dordogne.

INAUGURATION DU LYCEE MIXTE
ET DE LA TOUR DES H.L.M DU COMICE AGRICOLE INTERCANTONAL

C�est en pr�sence de tr�s nombreuses personnalit�s et devant une foule consid�rable que Monsieur TAUTELLE, Pr�fet de la Dordogne, accompagn� de Monsieur PIGNOL, sous-pr�fet de NONTRON a inaugur� le nouveau LYCEE MUNICIPAL MIXTE, la TOUR des H.L.M et a visit� le grand COMICE INTERCANTONAL organis� avec le concours de la soci�t� d�Encouragement � l�Agriculture de NONTRON et le syndicat Porcin de PIEGUT.

Parmi les personnalit�s pr�sentes on pouvait remarquer : Monsieur le Maire Henri LAFOREST, Ancien Ministre, Conseiller G�n�ral et Maire de NONTRON qui acceuillait les invit�s, entour� de l�ensemble de son conseil municipal, le Pr�sident Georges BONNET, Ambassadeur de France et Ancien ministre, Robert LACOSTE, Ancien ministre, Pr�sident du Conseil G�n�ral, Georges BREGERE, s�nateur, le Docteur LAGOUBIE, Pr�sident de la Commission D�partementale, CLERGERIE, Conseil G�n�ral, BOUET, Conseil G�n�ral, Alain BONNET, Conseil G�n�ral et Maire de PIEGUT-PLUVIERS, LACHASSE, Inspecteur d�Acad�mie, PESTOURIE, Directeur � la Pr�fecture de la Dordogne, CARRE, Directeur des services de la construction, DE LARY, repr�sentant Monsieur le Directeur des Services Agricole, GULONTE-CHATEAU, Pr�sident de la chambre d�Agriculture, Melle SALGUE, Directrice du LYCEE MUNICIPAL MIXTE, MM. DUC, Directeur de l�Office D�partemental des H.L.M., PAILLOU, Inspecteur Primaire, JARDRY, Ing�nieur T.P.E., DUGES, commandant le Centre de Secours de NONTRON, PICHARDIE, secr�taire en chef de la Sous-Pr�fecture de NONTRON, BONNENFANT, secr�taire g�n�ral de la Mairie, FEYDIT, intendant du lyc�e, MARCHELIE, directeur de l�H�pital de NONTRON, DURAN, Inspecteur des Lois Sociales en Agriculture, CHABAUD Elie, 1er adjoint, COULAUD, 2�me adjoint, PETIT Andr�, Pr�sident de la Soci�t� d�Encouragement � l�Agriculture du Canton de NONTRON, Docteur LADRAT, Directeur de l�Abattoir, GUEDY Jean-Fran�ois, Architecte, Jean MOREAU, Adjoint, Pr�sident du Syndicat des fabricants d�Articles chaussants, THIBAUD, Pr�sident du Syndicat d�Initiatives, DUQUENE, Directeur de la soci�t� Musicale, FARGEAS, surveillant.

Des d�monstrations d�abattage moderne et de d�coupage des carcasses furent faites devant les visiteurs et chacun put se rendre compte des progr�s tr�s importants r�alis�s dans ces domaines gr�ce � la technique moderne et � la diffusion de l�enseignement des Services Agricoles chez les �leveurs

Apr�s une longue et attentive visite de tous les stands des animaux et du mat�riel expos�e, et apr�s avoir f�licit� et remerci� les organisateurs, Monsieur le Pr�fet et sa suite se rendirent au LYCEE MUNICIPAL MIXTE, o� il devait �tre re�u par Madame la Directrice, Mademoiselle SALGUE entour�e de Monsieur FEYDIT intendant et de tous le corps professionnel. L�, encore, Monsieur TAUTELLE coupa le ruban symbolique au portail d�entr�e, et commen�a la visite de la totalit� des locaux de l��tablissement scolaire qui fait l�orgueil et la fiert� de la r�gion Nontronnaise et m�me de tout le d�partement.

Monsieur le Pr�fet put admirer les magnifiques installations desquels sont dot�s les locaux r�serv�s � l�enseignement, notamment les laboratoires de sciences, de physiques et de chimiques.

A l�issue de la visite, sur laquelle il conviendrait de revenir longuement un vin d�honneur devait �tre offert aux personnalit�s dans une grande salle du lyc�e, et plusieurs allocutions furent prononc�es.

Tout d�abord, M. LAFOREST remercia M. Le Pr�fet d�avoir bien voulu accepter de pr�sider cette grande journ�e Nontronnaise et exprima ses sentiments de gratitude � l��gard de toutes les personnalit�s pr�sentes � ses c�t�s, parlementaires, fonctionnaires, membre du corps enseignant, ainsi que de tous ceux qui avaient collabor�s, de pr�s ou de loin � la construction de ce LYCEE MUNICIPAL MIXTE, et de l�ensemble H.L.M visit� et inaugur� le matin m�me.

M. LAFOREST remercia les repr�sentants de diverses administrations gr�ce � l�action desquelles ces r�alisations furent possibles.

Le MAIRE DE NONTRON faisant un bref historique du lyc�e, depuis le jour ou la municipalit� de Nontron d�cida de demander la cr�ation d�un tel �tablissement, il y a une dizaine d�ann�es, rappela toutes les difficult�s administratives et techniques auxquelles se heurta � de tr�s nombreuses reprises la municipalit� de Nontron et qui furent cependant r�solues au mieux, gr�ce � l�action d�vou�e et intelligentes des divers chefs de services � qui il fut fait appel. M. LAFOREST se f�licite de ce que, malgr� tout, et avec bien du mal, la commune de Nontron obtient finalement ce qu�elle avait tant souhait� et esp�r�, et voyait s��lever, sur ce bel emplacement de la ville nouvelle, un ensemble H.L.M des plus imposants et un lyc�e mixte des plus modernes.

Apr�s M. LAFOREST, se fut autour de M. LACHASSE, inspecteur de l�Acad�mie, de faire un expos� couplet de la question scolaire et de brosser un tableau de tous les probl�mes qui vont se poser, dans la r�gion de Nontron en particulier, et auxquels il importera de trouver une solution rapide, notamment pour palier les difficult�s qui vont na�tre de l�accroissement tr�s rapide du nombre des �l�ves dans les ann�es prochaines et de la r�forme de l�enseignement en g�n�ral.

M. LACHASSE f�licitera l�ensemble des personnes qui concourent � la bonne marche de ce bel �tablissement, et se f�licita du climat d�entente amicale r�gnant les membres de l�enseignement et de la municipalit�.

Pour clore ce cycle d�allocution M. TAUTELLE, Pr�fet de la Dordogne, apporta � son tour ses remerciements et ses f�licitation � tous ceux auxquels �taient d� les divers succ�s de cette journ�e.

Le Pr�fet assura la municipalit� et la direction du lyc�e de tout le soin avec lequel il continuerait � s�attacher � suivre toutes les questions int�ressant le probl�me de l�enseignement et du logement dans la commune de Nontron, comme d�ailleurs de tous ceux qui permettraient d�am�liorer les conditions de la vie et le d�veloppement �conomique et culturel de cette belle r�gion. 


C�R�MONIE DE LA POSE DE LA PREMI�RE PIERRE DU LYC�E NATIONAL MIXTE
DE NONTRON LE SAMEDI 29 AVRIL 1961

M. TRUFFIER Louis Ancien Conseiller Municipal et ancien 1er adjoint
M. LAFOREST Georges Pr�sident de la Caisse de Cr�dit Agricole
M. Le COLONEL MOREAU DE SAINT MARTIN Pr�sident de l'U.P.M.R.A.C
M. TREMOULET Contributions Indirectes
M. Le DOCTEUR LATHIERE-LAVERGNE  
M. MORANT Alfred Pr�sident de l'Amicale et de la L�gion d'honneur
M. ROLANDE Conservateur des hypoth�ques
M. Le Chanoine MAISONGRANDE Cur� et Archipr�tre de Nontron
M. BONHOMME Directeur du Cours Compl�mentaires de Gar�ons
M. Le LIEUTENANT DE GENDARMERIE Commandant de la Cie de Gendarmerie de Nontron
M. Le RECEVEUR DES P.T  
M. LAFOREST Service des Tabacs
M. VEDRENNE Pr�sident de la Soci�t� de Chasse
M. BRAQUET Inspecteur du Service du Domaine et de l'Enreg.
M. MARTINEAU Inspecteur des Contributions Indirectes
M. JABOT Vice Pr�sident de la Soci�te Musicale
M. DESVILLES Pharmacien
M. GIRY Pharmacien
M. Le Directeur de l'Ecole de BREGOUT  
Mme La Directrice de l'Ecole de POPERDU  
Mme BROUILLET Directrice de l'Ecole Primaire de Filles
Mme CLAVAUD Directrice de l'Ecole Maternelle
Mlle le Docteur DESVERGNES Dispensaire de Nontron
M. BONNEFONB Administrateur de l'Hospice de Nontron
M. BORDAS Vice Pr�sident du Syndicat d'Initiative
M. FREDOU Alfred Pr�sident de l'amicale des Anciens Prisonniers
M. MARCHELIE Pierre Rue de Verdun
M. MICHEL Jean Directeur des Cours Post Scolaires Agricoles
Mme MERIGUET Directrice de l'Ecole M�nag�re de PIEGUT
M. Le Docteur DUPLAIX  
M. Le Docteur LABEYRE-MENSIGNAC  
M. Le Docteur MOUSNIER  
M. Le DOCTEUR GORCE  
M. BOUTHINON-DUMAS Greffier du Tribunal de Nontron
M. Le JUGE RESIDENT Tribunal d'Instance
M. GREFFARD Charles  
M. LAVIALLE Tr�sorier de l'U.P.M.R.A.C
M. GENAT Fernand Tr�sorier de la Soci�t� Musicale
Mlle POUYAOU Assistante Sociale
Messieurs Les Membres de la compagnie des Sapeurs-Pompiers  
Monsieur MARTIN Correspondant SUD-OUEST
M. ESCUDIE Correspondant du POPULAIRE
M. GENAT Claude Correpondant de la Charente-Libre
M. DEJARDIN Marcel Correspondant de l'Echo du Centre
M. Le Docteur LADRAT  
M. HENNO Rue du II novembre
Messieurs Les Membres de la Soci�t� Musicale  
M. Le CHEF DE GARE S.N.C.F  
M. Les Grad�s et Gendarmes de la Cie. et de la Brigade de Gendarmerie de Nontron  
M. Le Directeur des Ets. BALOUT � P�rigueux ( Invitation pour le personnel)
M. Le Directeur des Ets. KERVELLA ( Invitation pour le personnel)
M. Le Directeur des Ets. GAGNERAUD ( Invitation pour le personnel)

 

 


Date de cr�ation : 22/02/2008 @ 08:58
Derni�re modification : 02/10/2015 @ 20:37
Cat�gorie : Projets Bac pro
Page lue 5365 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article


Recherche



S'inscrire

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 342 membres


Connect�s :

( personne )
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Segpa
C.D.I.
Langues
Eco Ecole
Vie Cit� Scolaire
^ Haut ^