Cit� scolaire

Fermer D�couvrir la cit� scolaire

Fermer Cit� scolaire

Fermer R�glements

Fermer Lyc�e

Fermer Section Professionnelle

Fermer Coll�ge

Fermer SEGPA

Fermer Ulis

Fermer C.I.O.

Fermer Enseignant R�f�rent scolarisation des �l�ves handicap�s

Fermer Historique de la Cit� scolaire Alcide Dusolier

Fermer Articles de presse

Accompagnement personnalis� 6�me
Sant�/S�curit�/Pr�vention
Vie Ulis Coll�ge
Fran�ais Litt�rature Arts
Bac Pro
Maths
Histoire-Geo
SVT / Sciences Phys.
Histoire - Moli�re

Moli�re (Jean-Baptiste Poquelin)

De sa naissance � sa reconnaissance

JPEG - 5.5 ko
Moli�re

N� en 1622 � Paris, Moli�re de son vrai nom Jean-Baptiste Poquelin fils d�un tapissier du roi fit ses �tudes dans un coll�ge de J�suites qui accueillait les fils de la noblesse et de la riche bourgeoisie. Il se d�tourna de la carri�re que son p�re lui destinait au profit de la cr�ation d�une troupe de com�diens : � L�Illustre Th��tre �.

Cette troupe fut constitu�e en juin 1643, elle se produisit dans deux salles. Ce fut l��chec et la faillite, et le jeune Poquelin fut emprisonn� pour dettes. Lib�r� apr�s quelques jours, il partit pour la province. La troupe o� il entre est signal�e en Gascogne, en Bretagne, en Languedoc et enfin dans la r�gion du Rh�ne. En 1650, il fut choisi par ses compagnons pour �tre leur chef, il abandonne son patronyme au profit de Moli�re.

Cette troupe est souvent pr�sent�e comme une bande de mis�reux, toujours sur les chemins, faisant presque l�aum�ne. C�est totalement faux ! Bien au contraire ces gens restaient plusieurs mois dans la ville o� ils se produisaient, ils y louaient une maison et pla�aient en rente des sommes importantes.

En octobre 1658, apr�s plusieurs ann�es pass�es en province, ils jou�rent pour la premi�re fois devant Louis XIV, et obtinrent la jouissance de la salle du Petit-Bourbon. En 1660, ils durent la quitter, Louis XIV mit alors � leur disposition la salle du Palais-Royal, construite par Richelieu et demeur�e sans emploi depuis sa mort. C�est l� que Moli�re joua jusqu�� son dernier jour. Cette salle appel�e de nos jours la Com�die Fran�aise, a un autre nom qui en dit long : � La maison de Moli�re �.

Les ennuis commencent

Tr�s vite, il se heurta aux Com�diens du roi. Ceux-ci utilis�rent tous les moyens pour le perdre et firent jouer des pi�ces o� il se voyait insult� de la fa�on la plus ignoble. Il eut d�autres ennemis. Les plus acharn�s furent les d�vots. Un cur� de Paris r�clama contre lui, dans un libelle furieux, la peine du b�cher. Les m�decins ne prenaient pas ses moqueries � la l�g�re. Les marquis, � la cour, se d�cha�naient contre lui. Il eut longtemps pour lui le soutient d�clar� de Louis XIV. Mais, quand il mourut, il y avait un an que cet appui lui manquait, toute la faveur royale allait alors � Lully.

Sa vie priv�e n�a pas �t� facile non plus. Epousant une jeune com�dienne de sa troupe, Armande B�jart qui �tait officiellement la s�ur de son ancienne ma�tresse Madeleine B�jart, mais, selon toute vraisemblance la fille de l�illustre actrice ; les ennemis de Moli�re os�rent pr�tendre que ce dernier �tait son p�re, et port�rent cette inf�me accusation jusqu�au roi. Et ce qui atteignit peut-�tre plus profond�ment Moli�re, c�est qu�Armande lui fut scandaleusement infid�le. Il en souffrit, puis il pardonna ; les deux �poux reprirent la vie commune.

Sa mort

JPEG - 7 ko
Moli�re

Contrairement � la l�gende qui veut que Moli�re soit mort sur sc�ne, il monta sur la sc�ne du Palais-Royal au soir du 17 f�vrier 1673 et fut pris d�un malaise au cours de la 4�me repr�sentation du Malade imaginaire. Il mourut � l��ge de 51 ans chez lui dans la soir�e. Il fut inhum� de nuit, de fa�on quasi clandestine le 21 f�vrier 1673. Le clerg� de Saint Eustache, ayant refus� de lui donner une s�pulture chr�tienne en raison de l�ex-communication de tous les com�diens, Armande B�jart son �pouse alla trouver Louis XIV pour qu�il intervienne aupr�s de l�archev�que de Paris. Suite � cette intervention, Mgr du Harlay pronon�a l�ordonnance suivante :

� Nous avons permis au sieur cur� de Saint Eustache de donner la s�pulture eccl�siastique au corps du d�funt Moli�re dans le cimeti�re de la paroisse, � condition n�anmoins que ce sera sans aucune pompe et avec deux pr�tres seulement et hors des heures du jour et qu�il ne se fera aucun service solennel pour lui, ni dans la dite paroisse, ni ailleurs �.

Mais en r�alit� le cort�ge fut plus important que pr�vu, une grande foule de gens du peuple accompagn�rent le corps qui fut inhum� au cimeti�re Saint Joseph officiellement au pied de la croix.

O� repose r�ellement Moli�re ?

- Le 21 f�vrier 1673 Moli�re est inhum� au cimeti�re Saint Joseph, sous la croix
- 22 ans plus tard Jean de la Fontaine aurait �t� inhum� au m�me endroit.
- En 1732 il appara�t dans les textes que Moli�re n�aurait pas �t� enterr� sous la croix, mais dans un endroit plus �loign� attenant � la maison du chapelain.
- Le 6 juillet 1792, suite � la fermeture du cimeti�re on exhume des ossements situ�s pr�s de la maison du chapelain en pensant que ce sont les restes de Moli�re.
- Le 21 novembre 1792 on recherche les restes de La Fontaine au pied de la croix.
- Les ossements de Moli�re et de La Fontaine furent recueillis dans deux bi�res en sapin d�pos�es dans la crypte de la chapelle du cimeti�re.
- Ces deux bi�res furent abandonn�es pendant 7 ans.
- En 1800 la chapelle est d�molie, et les autorit�s donnent les deux bi�res � Alexandre Lenoir qui les remplace par deux sarcophages qu�il place dans son mus�e des monuments fran�ais o� ils rest�rent jusqu�� la suppression du mus�e.
- Le 6 mars 1817 les sarcophages furent conduits � l��glise Saint Germain des Pr�s o� on c�l�bra une messe pour Moli�re et La Fontaine et de l� au cimeti�re du P�re Lachaise o� ils sont encore.

Tout semblerait limpide mais voil� :

- Jean de la Fontaine n�a pas �t� inhum� sous la croix du cimeti�re Saint Joseph, mais sous la croix du cimeti�re des Innocents.
- Tous les restes du cimeti�re des Innocents ont �t� plac�s dans les Catacombes.
- Si Moli�re n�a pas �t� inhum� pr�s de la maison du ch�telain, mais bien sous la croix du cimeti�re Saint Joseph, tout laisse � penser que la s�pulture actuelle de Moli�re pourrait renfermer les restes d�un inconnu, que celle de La Fontaine contiendrait ceux de Moli�re.
- Et pourquoi pas aucun des deux. Il faut voir dans ces s�pultures que deux c�notaphes qui ne sont que des monuments �rig�s � la gloire de ces personnages sans en contenir r�ellement les corps.

Ses principales oeuvres

  • L��tourdi ou les contretemps (1655)
  • Le d�pit amoureux (1656)
  • La jalousie du barbouill�
  • Le m�decin volant
  • Les pr�cieuses ridicules (1659)
  • Sganarelle ou le cocu imaginaire (1660)
  • Dom Garcie de Navarre ou le prince jaloux (1661)
  • L��cole des maris (1661)
  • Les f�cheux (1661)
  • L��cole, des femmes (1662)
  • La critique de l��cole des femmes (1663)
  • L�impromptu de Versailles (1663)
  • Remerciement au roi (1663)
  • Le mariage forc� (1664)
  • Les plaisirs de l��le, enchant�e (1664)
  • La pr1ncesse d�Elide (1664)
  • Le tartuffe ou l.� imposteur (1664-1669)
  • Sonnet (� la motte de Vayer sur la mort de son fils) (1664)
  • Don juan ou le festin de Pierre (1665)
  • L�amour m�decin (1665)
  • Quatrains... (1665)
  • Le misanthrope ou l�atrabilaire amoureux (1666)
  • Le m�decin malgr� lui (1666)
  • Melicerte (1666)
  • Pastorale comique (1667)
  • Le sicilien ou l�amour peintre (1667)
  • Ballet des muses (1667)
  • Amphitryon (1667)
  • George Dandin ou le mari confondu (1668)
  • L�avare (1688)
  • Boutsrim�s au roi, sur la conqu�te de la Franche-Comt� (1668)
  • La gloire du d�me du Val de Gr�ce (1669)
  • Monsieur de Pourceaugnac (1670)
  • Les amants magnifiques (1670)
  • Le bourgeois gentilhomme (1670)
  • Psych� (1671)
  • Les fourberies de Scapin (1671)
  • La comtesse d�Escarbagnas (1671)
  • Les femmes savantes (1672)
  • Le malade imaginaire (1673)

Date de cr�ation : 14/01/2009 @ 22:04
Derni�re modification : 14/01/2009 @ 22:09
Cat�gorie : Histoire
Page lue 4322 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article


Recherche



S'inscrire

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 342 membres


Connect�s :

( personne )
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Segpa
C.D.I.
Langues
Eco Ecole
Vie Cit� Scolaire
^ Haut ^